Top

Preparez votre voyage en Russie en famille

Retrouvez ici toutes les informations pour préparer votre voyage en Russie en famille.

Si vous souhaitez découvrir les itinéraires, budgets et astuces de nos familles ayant voyagé en Russie, trouver des adresses kidfriendly en Russie ou tout simplement échanger sur cette destination, cliquez sur les boutons ci-dessous !

De retour de voyage, vous souhaitez partager votre expérience ?! Contactez-nous… on vous attend !

Les voyages des familles en Russie

Adresses KidFriendly en Russie

Des questions ? On en parle

La Russie évoque un pays aussi immense que mystérieux… Et pour cause, c’est le plus grand pays du monde ! A cheval sur deux continents, l’Europe et l’Asie mais aussi sur 11 fuseaux horaires, il faudrait sans doute plus d’une vie pour vraiment connaitre ce pays. Heureusement, un voyage de quelques semaines offre déjà l’occasion de plonger au cœur de ce pays fabuleux, pour découvrir ses villes historiques et ses paysages d’exception. En famille, vous pourrez embarquer à bord du mythique train Transsibérien et traverser le pays d’ouest en est : de Moscou jusqu’à Vladivostok en passant par la Sibérie et le somptueux lac Baïkal. Envie de sortir des sentiers battus ? Avec suffisamment de temps et un peu de préparation, la Russie sera votre eldorado et vous pourrez alors partir à la découverte de régions méconnues telles que l’Altaï, le Mourmansk ou encore le Kamtchatka.

Alors, envie de découvrir en famille le plus grand pays du monde ? Vous êtes au bon endroit !

Pour préparer vos enfants à découvrir la Russie, montrez-leur le dessin animé « Anastasia » ! Il les plongera au cœur de l’histoire de Saint Pétersbourg et de la Russie !

A voir et à faire en Russie avec vos enfants

Découvrir la belle Saint-Pétersbourg

Consacrez quelques jours à la découverte de cette ville prestigieuse. Construite sur le delta de la Neva, au bord de la mer Baltique, Saint-Pétersbourg est un véritable joyau de la Russie. Plongez dans l’histoire des tsars au musée de l’Ermitage, émerveillez-vous devant les bulbes colorés et scintillants des églises orthodoxes, parcourez à pieds la perspective Nevski et embarquez en bateau sur les canaux de Saint Pétersbourg. En famille, vous pourrez également découvrir le «Maket Rossiya», un musée interactif qui présente la Russie sous forme de maquette. L’occasion pour vous et vos enfants d’en apprendre davantage sur le plus grand pays du monde, y compris ses régions les plus méconnues.

Visiter le palais de Peterhof

Partez pour une journée d’excursion à Petrodvorets (alias « Peterhof ») au bord du golfe de Finlande. Résidence de campagne d’un ancien tsar russe, ce palais ne compte pas moins de 140 jets d’eau qui se déversent dans un canal avant de rejoindre la mer Baltique… Vous y découvrirez la « fontaine de Samson » qui projette un jet de 19 mètres de haut et compte parmi les plus grandes fontaines du monde. Admirez les nombreuses statuts en bronze qui représentent des dieux antiques. Prenez le temps de flâner dans l’immense parc, le long du canal et au bord de la mer Baltique… si le temps est dégagé, vous apercevrez même au loin les côtes de l’Estonie et de la Finlande !

L’église du Sauveur-sur-le-Sang, un des symboles de Saint-Pétersbourg

Peterhof et ses 140 jets d’eau

Moscou et sa célèbre place rouge

Quand on pense à Moscou, on imagine bien sûr sa célèbre place Rouge, véritable cœur historique de cette métropole immense et moderne. Cette place regroupe à elle seule trois des monuments les plus emblématiques de Moscou : les remparts du Kremlin, la cathédrale Basile-le-Bienheureux et le mausolée de Lénine. Si l’agitation de la ville vous submerge, allez prendre l’air au parc Gorki, les enfants pourront alors se défouler dans un des plus bel espace vert de la capitale russe. Enfin, ne manquez pas le métro russe, véritable œuvre d’art sous-terraine ! Prenez le temps d’admirer certaines de ses belles stations. Enfin, faites un détour par le marché d’Izmaïlovo. Acheter quelques souvenirs ou flâner simplement entre les étals qui regorgent de trésors de l’époque soviétique.

Vivre l'aventure du transsibérien

Impossible de parler d’un voyage en Russie sans évoquer le transsibérien ! Nous y consacrons d’ailleurs une rubrique plus complète un peu plus bas… Le Transsibérien est une route ferroviaire (et non pas un train !) qui traverse le pays d’un bout à l’autre : de Moscou jusqu’à Vladivostok, en desservant les gares des villes les plus emblématiques de Russie comme Ekaterinbourg, Novosibirsk, Kazan … et bien sûr Irkoutsk près du lac Baïkal. Plusieurs variantes existent : le transmongolien qui permet de relier la Mongolie puis la Chine, et le transmandchourien qui relie la Chine (sans passer par la Mongolie). Dans tous les cas, le trajet est commun jusqu’à Ulan-Ude. C’est un voyage absolument incroyable à vivre en famille, à travers les paysages les plus fabuleux de Sibérie… Ce sera sans aucun doute une expérience inoubliable !

Ambiance magique sur la place rouge en hiver !

Un trajet inoubliable à bord du transsibérien

Irkoutsk, une ville au coeur de la Sibérie

Irkoutsk, cette ville au nom difficile à prononcer est située au coeur de la Sibérie centrale. Elle s’étend le long de la rivière Angara au pied du massif du Saïan et à une soixantaine de kilomètres du légendaire lac Baïkal. C’est une ville agréable à découvrir à pieds, en prenant simplement le temps de déambuler dans ses charmantes ruelles ou bien de prendre son petit tram. Il faut prendre le temps d’admirer ses églises orthodoxes (la plus connue étant l’église Notre-Dame-de-Kazan), de flâner entre les étals des marchés et de rejoindre les anciens quartiers de la ville pour y découvrir de ravissantes maisons en bois typiques de la Sibérie. En fin de journée, rejoignez les berges du fleuve de l’Angara et mêlez-vous aux familles russes le long de la promenade tout en admirant les couleurs du coucher de soleil.

La splendeur du lac Baïkal

Envie de nature et de grands espaces après avoir passé plusieurs jours à bord du transsibérien ? Partez explorer les berges du lac Baïkal ! Celui que l’on surnomme « la perle de la Sibérie » est le lac le plus profond du monde (1700m) et il contient 20% des réserves d’eau douce non gelées de la planète. Pour le découvrir, deux options s’offrent aux voyageurs : se rendre sur l’île d’Okhlone, réputée pour les somptueux points de vue qu’elle offre sur le lac ou bien aller à Listvianka, petite ville tout au bord du lac très fréquentée par les russes le week-end et réputée pour son fameux « omoul » (poisson fumé) ! En hiver, le lac est figé par le gel, mais la glace est si limpide que l’on peut contempler les poissons nager. En été, la nature s’éveille à nouveau et les plus courageux pourront même tenter une trempette dans l’eau fraiche !

Les maisons en bois typiques d’Irkoutsk

Le lac Baïkal, la perle de la Sibérie…

Ekaterinbourg... Entre Europe et Asie !

Ekaterinbourg est la quatrième ville de Russie en nombre d’habitants et elle est située au pied des montagnes de l’Oural, frontière naturelle entre l’Europe et l’Asie ! C’est donc une ville symbolique qui marque le passage entre les deux continents. Elle constitue une halte intéressante pour une journée ou deux, pour se dégourdir les jambes lors du long trajet en transsibérien. Sachez qu’il existe un itinéraire touristique circulaire suivant une ligne rouge (distance = 5,5km) à travers le centre de la ville, ce qui permet d’observer les principaux bâtiments et attractions.

Une halte à Veliki Novgorod

Veliki Novgorod est située à environ 180 km au sud de Saint-Pétersbourg, donc la visite se fait très bien depuis cette dernière. C’est d’ailleurs une destination privilégiée le weekend pour les habitants de Saint Pétersbourg. La ville est construite au bord du fleuve Volkhov et son centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Considérée comme le lieu de naissance de la Russie, vous pourrez visiter le kremlin de la ville, la cathédrale Sainte-Sophie et le musée d’architecture en bois. Pour vous rendre à Novgorod, deux options : faire l’A/R sur la journée depuis Saint-Pétersbourg ou bien faire une halte lors de votre trajet entre Saint-Pétersbourg et Moscou. Dans tous les cas, cela vaut le coup de s’y arrêter !

Une halte à Ekaterinbourg

La découverte de Veliki Novgorod

Généralités

Informations générales sur la Russie

Capitale : Moscou

Nombre d’habitants : estimé à 146,78 millions d’habitants (en 2019)

Monnaie : rouble (RUB)

Langue officielle : le Russe mais aussi l’Ukrainien, le Biélorusse, le Tchétchène

Décalage horaire avec la France : La Russie compte au total 11 fuseaux horaires ! Nous indiquons ici le décalage horaire avec Moscou +3 heures en hiver (quand il est 12:00 en France, il est 15:00 à Moscou) et +4 heures en été

Saison idéale : de juin à septembre Hiver glacial : de novembre à mars

Passeport & Visa pour la Russie

Autant le savoir tout de suite : on entre pas en Russie comme dans un moulin ! La procédure d’obtention du visa est assez complexe et bureaucratique mais il faudra passer par là afin d’obtenir le précieux sésame.

L’aventure commence donc par l’obtention du visa russe, obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Sachez qu’il existe plusieurs types de visa, mais nous détaillons ici la procédure d’obtention du visa touristique uniquement. Celui-ci a une durée de validité de 30 jours.

Conseil n°1 : Anticipez ! Rassembler tous les documents peut prendre du temps, c’est pourquoi il vaut mieux s’y prendre avec plusieurs semaines d’avance. Cela permettra d’anticiper les éventuels délais de traitement et retards imprévus.

Conseil n°2 : Réunissez toutes les pièces de manière scrupuleuse ! Sachez qu’un dossier bien préparé ou mal préparé peut faire la différence entre un visa obtenu ou non… Voici la liste des pièces nécessaires :

  • Formulaire de demande de visa : à remplir de manière électronique sur ce site internet, imprimer, signer et coller une photo d’identité récente (moins de 6 mois).
  • Passeport en cours de validité 6 mois après la date de retour qui doit comporter au moins 2 pages vierges côte à côte. Votre passeport doit être dans un parfait état (pas endommagé, ni sali).
  • Fournir une photocopie de la page du passeport contenant vos informations personnelles
  • Connaître précisément vos dates d’entrée et de sortie du territoire russe car celles-ci vont figurer sur votre visa
  • Établir votre itinéraire : les villes où vous allez séjourner doivent figurer sur le formulaire de demande de visa
  • Obtenir la carte d’invitation ou voucher touristique : c’est le document le plus important (à ne pas confondre avec une réservation d’hôtel). Le principe est qu’il faut être invité par quelqu’un (personne physique ou hôtel ou entreprise russe) pour pouvoir entrer en Russie. Vous pouvez en faire la demande auprès d’un hôtel (sans obligation de séjourner dans cet hôtel d’ailleurs…) ou en passant par une entreprise qui fera la démarche pour vous.
  • Assurance d’assistance médicale valide pour toute la durée de votre séjour.en Russie.

Conseil n°3 : Armez-vous de patience ! Une fois toutes les pièces réunies, il faut maintenant déposer et payer votre demande de visa… puis attendre que celui-ci arrive, ou pas !

Où déposer la demande de visa ?

Vous pouvez déposer votre demande de visa avec l’ensemble des documents : soit auprès des consulats de l’ambassade de Russie en France (à Paris, Marseille ou Strasbourg), soit auprès d’un centre de visas russe géré par VFS Global (moyennant un coût de gestion de 26€/visa).

Mais vous pouvez aussi passer par une agence privée, comme Action Visas qui se charge d’apporter vos documents au centre de visas. Confortable et pratique si vous habitez loin du centre de visas ou du consulat. Seul inconvénient : le prix sera plus élevé.

Combien coûte le visa russe ? Tout dépend du mode d’obtention !

  • Le prix de base du visa touristique (30 jours maxi) est de 35€
  • Ajouter le prix de la carte d’invitation (variable d’un hôtel à l’autre)
  • Ajouter 26€ de frais de gestion si vous passez par un centre de visas
  • Et enfin, si vous passez par Action Visas, comptez alors 114€/visa !

Normalement, si vous suivez toutes ces étapes à la lettre (c’est le cas de le dire, car aucune faute d’orthographe ne sera tolérée), vous devriez obtenir votre visa sans problème ! Allez, on se retrousse les manches, et en avant !

Vaccins

Si rien n’est obligatoire, pour votre propre santé, l‘institut Pasteur recommande d’être à jour de ses vaccinations universelles (DTCP, hépatite B)

Il vous est également recommandé de vous vacciner contre l’hépatite A et contre la fièvre typhoïde pour tout voyage en Russie.

En fonction des modalités de votre voyage, dans des zones rurales ou dans des conditions d’hygiène précaires, il vous sera peut être nécessaire de faire d’autres vaccins : rage, encéphalite à tiques, typhoïde,…

Prenez rendez-vous avec un centre de vaccination internationale pour parler à des professionnels et pour ne pas prendre de risque.

Le coût des vaccins peut être pris en charge par votre mutuelle… Renseignez-vous !

Les transports en Russie

Dans un pays aussi immense que la Russie, la tentation serait forte de prendre l’avion… mais pour vivre pleinement le voyage, la meilleure option reste quand même les transports terrestres et notamment le train !

Réseau ferroviaire en Russie

C’est vraiment LE moyen de transport à privilégier lors de vos trajets en Russie, qui permet de profiter des paysages tout en rencontrant les Russes. Ils utilisent beaucoup ce mode de transport pour les longues distances et se mettent à l’aise à bord du train ! Les billets de train peuvent se réserver soit directement en gare (mais sachez que les agents ne parlent pas toujours anglais donc il faudra peut-être écrire les détails de votre voyage en cyrillique…) ou bien sur le site internet de réservation en ligne des chemins de fer russes.

Vous aurez le choix entre trois types de classe :

  • la 1ère classe s’appelle « SV » pour Spalvy Vagon : wagon compartimenté 2 couchettes
  • la 2nde classe est « koupeyny » ou « koupé » : wagon compartimenté 4 couchettes
  • la 3ème classe est « platskartny » ou « platskart » : voiture dortoir pouvant accueillir une cinquantaine de passagers.

La vie dans le wagon est supervisée par une « provodnista » (= responsable de wagon) qui s’assure du confort des passagers.

trajet en train le plus prisé des voyageurs est bien sûr la ligne Saint-Pétersbourg Moscou mais aussi la ligne du transsibérien qui traverse tout le pays !

Réseau de bus russe

Il s’agit du moyen de transport complémentaire au train. Il permet d’accéder à des zones mal desservies par ce dernier ou bien lorsque les trains sont complets. La plupart des villes possèdent une gare routière où vous pourrez consulter les horaires de bus et acheter vos billets. Le bus est généralement moins cher que le train et donne également la possibilité de réaliser des trajets internationaux pour relier par exemple les pays baltes ou encore la Finlande et l’Ukraine.

Marchroutki ou minibus

une bonne alternative au bus consiste à prendre ces minibus ou taxis collectifs qui suivent des itinéraires fixes. Ils sont plus rapides et souvent moins chers que le bus ! Les billets s’achètent directement au conducteur.

Avion en Russie

C’est le moyen de transport le plus rapide pour parcourir de longues distances dans ce pays immense. La plupart des grandes villes sont reliées par des vols internes.

Transports dans les (grandes) villes

Les villes possèdent généralement un bon réseau de transport, que ce soit métro, bus, tram et même parfois bateau. Il faudra parfois s’armer de patience pour déchiffrer le nom des stations, mais c’est un bon moyen de se familiariser avec l’alphabet cyrillique !

Les galeries du métro de Moscou… musée sous-terrain !

Prendre le train en Russie, une expérience à vivre !

Le transsibérien en famille

Voyager sur le ligne mythique du transsibérien compte parmi les expériences les plus inoubliables d’un voyage en Russie. On vous donne ici quelques informations essentielles pour organiser au mieux ce périple en famille à travers la Russie !

Le transsibérien en quelques mots

Le transsibérien n’est pas le nom d’un train, mais bien celui d’un trajet ferroviaire. Il existe donc différents types de trains qui circulent sur cette ligne. Le billet n’est valable que pour un tronçon défini : si vous souhaitez descendre du train il vous faudra disposer d’un autre billet pour poursuivre le voyage (ex : billet 1 Moscou-Ekaterinbourg, puis billet 2 Ekaterinbourg-Irkoutsk)… comme en France quoi !

Plus le numéro de train est bas, plus celui-ci sera moderne et confortable

Il existe trois itinéraires possibles, le trajet est commun depuis Moscou jusqu’à Ulan-Ude puis les chemins se séparent ensuite :

  • Le transsibérien couvre le trajet Moscou-Vladivostok (environ 6 jours de train non-stop)
  • Le transmongolien couvre le trajet Moscou-Pékin en passant par la Mongolie (Oulan-Bator)
  • Le transmandchourien couvre aussi le trajet Moscou-Pékin mais sans passer par la Mongolie

Plusieurs villes jalonnent le parcours où il peut être intéressant d’effectuer des stops d’une ou deux journées (voir rubrique « à voir à faire » et article de blog)

 Réservation et prix des billets

Les prix sont très variables en fonction du type de train, de la période de l’année et du type de classe choisie (SV, koupé, platskart). L’option la plus économique consiste à voyager en classe « platskart », mais vous partagerez alors le wagon et les sanitaires avec une cinquantaine d’autres passagers.

Il est possible de réserver ses billets directement au guichet d’une gare ou bien sur le site internet de chemins de fers russes.

De façon à pouvoir choisir plus facilement votre train et votre classe, mieux vaut anticiper la réservation des billets (les ventes ouvrent 45 jours à l’avance).

Conseil : si vous optez pour la réservation à la gare, n’hésitez pas à écrire en cyrillique les détails de votre itinéraire car les agents du guichet ne parlent pas toujours anglais ! Si besoin, aidez-vous d’un petit guide de traduction franco-russe ou demandez l’aide de votre hôtel !

Sachez enfin que sur vos billets de train, toutes les heures de départ et d’arrivée sont indiquées à l’heure de Moscou. A vous de faire un savant calcul dans votre tête pour estimer l’heure locale en tenant compte du décalage horaire (et des 11 fuseaux horaires !)… ça vous évitera de rater le train !

La vie à bord du train

Vous vous apprêtez à passer de longues heures, voire jours, à bord du train ! Votre wagon se transforme alors en un véritable lieu de vie !

La vie dans le wagon est supervisée par une « provodnista » (hôtesse de wagon) : elles ne sont pas toujours commodes mais sont là pour s’assurer du bon déroulement du voyage à bord du wagon. Elles fournissent les draps, nettoient le wagon et s’assurent qu’il n’y ait pas de débordement !

Ne soyez pas étonnés de voir vos compagnons russes se mettre à l’aise dans le train : ils sortent généralement leurs pantoufles et étalent leurs victuailles sur la table, c’est le moment de lier la conversation !

Chaque wagon est équipé de toilettes et lavabo ainsi que d’eau chaude en libre-service (pratique pour préparer vos soupes lyophilisées !)

 Matériel à emporter dans son sac

D’un point de vue matériel , quelques indispensables pourront grandement faciliter votre vie à bord :

  • Nécessaire pour faire une toilette de chat (papier toilette, lingettes ou gant/savon, brosse à dent, dentifrice)
  • Masque de sommeil et bouchons d’oreilles (surtout si vous voyagez en platskart car vous partagerez le wagon avec une cinquantaine de passagers).
  • Livres, jeux de cartes, petits jeux pour les enfants, coloriages etc ainsi qu’un guide de conversation pour pouvoir papoter quelques mots de russe !

Organisez votre sac de manière à ce que vos affaires soient facilement accessibles car l’espace est tout petit et c’est vite le bazar !

Repas à bord du train

Pour les repas, prévoyez des couverts à réutiliser (tasses, couverts, assiettes) et emportez quelques victuailles (eau, œufs durs, nouilles et soupes instantanées, fruits, pain, biscuits). Vous pourrez compléter au fil du voyage lors des stops en gare où l’on trouve des stands de nourriture.

Si votre bourse le permet ou si vous avez la flemme, sachez aussi qu’il y a généralement un wagon restaurant à bord !

Et surtout, n’oubliez pas…

… de perdre la notion du temps, vous laisser transporter par le paysage qui défile par le fenêtre et savourer pleinement ce voyage qui est une expérience inoubliable… A vivre absolument en famille !

Et n’hésitez pas à consulter nos articles de blog consacrés au transsibérien !

Le Transsibérien… un voyage inoubliable !

Arrêt en gare… c’est le moment de se ravitailler!

La nourriture en Russie

Bien que la Russie ne soit pas dans le top des destinations culinaires, il n’en reste pas moins qu’elle dispose quand même de quelques spécialités bien locales. Globalement, sachez que ce n’est pas le moment de commencer un régime, la nourriture russe est plutôt riche et consistante, de quoi vous permettre d’affronter les températures extérieures !

Petit tour d’horizon pour émoustiller vos papilles…

Le bortsch : véritable institution dans la gastronomie russe, la soupe de betteraves est bien reconnaissable à sa couleur rouge bordeaux. Cette soupe assez épaisse contient bien sûr des betteraves (crues), de la viande et des pommes de terre et est accompagnée de crème fraîche que l’on appelle « smenata ». Elle peut être servie chaude ou froide… à vous de voir selon votre préférence !

>Les raviolis appelées « varenikis » ou « pelminis » figurent aussi parmi les grands classiques de la cuisine russe ! Cuisinés à base de farine de blé et de semoule, ils sont bien reconnaissables avec leur forme arrondie en demi-lune. Ils sont garnis de différentes sortes : pommes de terre, chou, fromage, viande, poisson etc… et accompagnés de « smetana », une sauce à base de crème et d’aneth. Ils existent aussi en version sucrée, garnis de fruits rouges par exemple ! Avec ça dans le ventre, vous n’aurez plus d’excuse pour affronter le froid !

En plat de résistance : on retrouve le fameux bœuf strogonoff mais aussi le poulet à la kiev (poulet pané et garni de sauce au beurre et aneth) ou encore le poisson et le chou farci.

oLe caviar : difficile de parler de gastronomie russe sans évoquer le caviar, dont la réputation mondiale n’est plus à faire ! Si votre portefeuille le permet, vous pourrez en trouver dans les épiceries fines, mais soyez vigilent à la qualité et aux produits de contrebande. Mieux vaut vous faire conseiller !

Et pour l’apéro ou en entrée, régalez-vous de « zakouski », l’équivalent des tapas version russe ! Entre hareng, caviar, saumon fumé, petite salade, le tout servi sur de fines tranches de pain, vous aurez l’embarras du choix !

oCôté boissons, vous trouverez la bière locale « baltika » mais aussi le « kvas » une boisson sans alcool à base de blé noir fermenté ou encore le « sbiten », mélange d’eau chaude, de miel et d’épices !

Le thé est également une institution en Russie et il faut savoir que les russes entretiennent une relation intense et de longue date avec celui-ci ! Il est servi partout et il est très courant de trouver des distributeurs d’eau chaude (notamment à bord des trains) que l’on appelle « samovar » (l’ancêtre de la bouilloire). Si celui-ci ne suffit pas à vous réchauffer, vous avez toujours l’option « vodka »… réputée dans le monde entier (et à consommer avec modération bien sûr) !

Si malgré tout cela vous n’êtes pas convaincus, sachez que vous pourrez également trouver des spécialités ouzbèkes, géorgiennes mais aussi des plats internationaux (pizzas, burgers et sushis,…).

Enfin sachez qu’à Saint Pétersbourg et Moscou, on trouve beaucoup de restaurants touristiques de plus ou moins bonne qualité. N’hésitez pas à consulter les adresses partagées par nos familles interviewées !

Qui veut tester le Bortsch, la soupe de betteraves ?

Le samovar utilisé pour servir le thé

Les hébergements en Russie

Le choix d’hébergements en Russie est vaste… Cela va des petits hôtels type pensions, aux chaînes hôtelières russes et internationales en passant par les locations d’appartements ou encore les chambres chez l’habitant. Chaque option présente ses avantages et inconvénients, à vous de choisir la formule la plus adaptée à votre voyage !

oHôtels russes

On trouve de nombreux hôtels en Russie à des gammes de prix très différentes, du petit hôtel sans prétention jusqu’à la chaîne hôtelière étoilée ! Le plus simple est de comparer les prix sur les sites de réservations comme Booking, mais aussi sur la plateforme russe Ostrovok. Pensez également à l’option annulation gratuite qui vous permet de changer d’avis plus facilement si jamais vous trouvez une meilleure offre par la suite.

Location d’appartements

C’est une bonne option pour se loger en famille. Cela permet en effet de bénéficier de certains équipements comme une petite cuisine équipée qui vous permettra de prendre vos repas sur place (et donc de faire des économies sur le budget repas 😉 ). Ce sont souvent des appartements rénovés et situés dans d’anciens bâtiments datant de l’époque soviétique, c’est pourquoi les façades extérieures sont parfois mal entretenues ! Pour réserver ce type d’hébergement, vous pouvez passer par la plateforme russe LikeHome ou bien par la mondialement connue Airbnb.

Pensions, auberges, hostels russes

Voici la catégorie la plus économique. Vous aurez le choix entre une chambre privée ou un lit en dortoir, ainsi que des sanitaires communs ou non. C’est l’occasion ou jamais de rencontrer d’autres voyageurs ! A première vue, cela semble plus adapté pour les jeunes voyageurs ou les personnes voyageant seules, mais cela peut être une bonne option pour se loger en famille à moindre coût !

Enfin, il existe aussi la possibilité de louer une chambre chez l’habitant (type « B&B »), sans doute la meilleure option pour partager le mode de vie russe et l’occasion de faire de belles rencontres pour vous et vos enfants.

Conseils pour choisir au mieux votre hébergement en Russie

  • Pensez toujours à vérifier la localisation de votre logement. Dans les grandes villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg, privilégiez les logements proches du centre permet de faciliter l’accès aux transports et les visites (et c’est aussi pratique pour pouvoir rentrer pour le repas et/ou la sieste des enfants !).
  • Prenez le temps de lire les commentaires des voyageurs ayant séjourné dans le logement car on apprend souvent plus de choses que dans le descriptif (notamment sur la propreté des lieux, le bruit, la qualité du wifi, etc).
  • Et enfin, inspirez-vous des adresses kid-friendly partagées par nos familles interviewées !

Maison en bois typique

Loger chez l’habitant

Quel budget pour un voyage en Russie en famille ?

La Russie n’a pas la réputation d’être un pays bon marché… mais qu’en est-il vraiment ? On fait le point sur le budget !

budget moyen

Budget quotidien par personne est estimé à 54 €.

NB : chiffres basés sur l’expérience d’une famille de 4 avec deux ados. On vous attend pour vos retours d’expériences !

Détails du budget Russie en Famille

TEMPS MOYEN PASSE : 15 jours

DETAIL DU BUDGET EN %

  • Hébergement
  • Repas
  • Transport
  • Activités

DETAIL DU BUDGET QUOTIDIEN EN RUSSIE PAR PERSONNE EN EURO

Hébergement

Repas

Transport

Activités

Conseils pour optimiser votre budget en Russie en famille

  • RESERVEZ en avance vos billets d’avion et de train afin de bénéficier des meilleurs prix.
  • LOUEZ un appartement équipé d’une cuisine afin de préparer vos repas et économiser sur le budget nourriture
  • DORMEZ à bord du train et économisez une ou plusieurs nuits d’hôtel

Voyager avec un bébé en Russie

Les indispensables des familles avec bébé en Russie

Nous n’avons pas encore eu le témoignage de famille ayant voyagé en Russie avec un bébé… Faites nous signe pour partagez votre expérience avec nous !

Quelques livres pour préparer vos enfants à un voyage en Russie…

Les voyages des familles en Russie

Tout cela vous a donné envie de partir en Russie en famille ?…

Retrouvez par ici les voyages de nos familles interviewées !

You like it ? Pint it !

Vous partez prochainement en voyage en famille en Russie,

Epinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

0
>